Collectif "Maintien TGV et GARE de RUFFEC - Survie du Territoire"

tgv_ruffec

Communiqué de presse du 27.12.2017

En 2018, nous nous battrons comme des chiens : nous ne lâcherons rien !

Selon le calendrier asiatique, le nouvel an Chinois 2018 sera placé sous le signe du Chien.

C'est assurément un symbole pour notre ruralité où les nombreux chasseurs savent bien qu'une meute déterminée peut pister sa cible pendant longtemps, jusqu'à l'atteindre.

Après avoir fait la démonstration qu'une population unie et rassemblée, donnant de la voix, peut avoir de l'écho, nous continuerons à refuser la diminution de voilure des services publics qui provoquerait la lente agonie de notre territoire.

Nous poursuivrons donc notre Bataille du Rail, à Ruffec pour notre territoire et pour Angoulême, car la SNCF n'a pas le droit de condamner le Bassin de vie de Ruffec à un déclin économique et social, et encore moins le département de la Charente.

Forts de nos nombreux atouts et de notre détermination collective, nous poursuivrons nos actions en direction de l'État, de l'entreprise publique SNCF et de la Région Nouvelle Aquitaine, pour que la Gare de Ruffec reste à 2h de Paris sur au moins deux dessertes quotidiennes permettant de faire l'A/R dans la journée, sur des horaires compatibles avec une activité professionnelle sur place.

Comme le TGV, les TER Bordeaux-Poitiers sont vitaux pour répondre aux besoins des jeunes, scolarisés ou en recherche d'emploi, comme des citoyens les plus âgés.

En 2018, ensemble nous agirons avec mordant pour que ces exigences légitimes ne soient pas reléguées au rang de vœux pieux.

Retrouvez-nous sur la Page Facebook « Maintien TGV et GARE de RUFFEC – Survie du Territoire » !

Pétition en ligne « Maintien TGV et Gare de RUFFEC : survie du territoire » : accessible pour signature sur le site internet Change.org

Image