Collectif "Maintien TGV et GARE de RUFFEC - Survie du Territoire"

tgv_ruffec

383_web

Communiqué de presse du 04.12.2017

Frigorifié, congelé, glacé à Angoulême,

Le Collectif TGV de Ruffec est tout sauf « givré » !

Plus d’une cinquantaine de citoyens du Bassin de vie du Ruffécois, accompagnés d’une dizaine d’élus du Pays du Ruffécois et d’une représentante de la FNAUT Poitou-Charentes, se sont rassemblés à l’appel du Collectif dans le hall puis sur le parvis de la Gare d’Angoulême, samedi 2 décembre.

Après avoir quitté Ruffec par le TER de 9h42, l’arrivée en Gare d’Angoulême s’est faite dans un esprit festif au son du slogan emblématique « maintenez le TGV ! », jusqu’à l’installation de la banderole « Maintien TGV et Gare de Ruffec – Survie du Territoire », délocalisée pour l’occasion.

En effet, qu’il s’agisse de fragilisation et de suppression des dessertes TGV, ou d’amélioration du cadencement des TER, les problématiques rencontrées par le Bassin du Ruffecois et le Grand-Angoulême sont les deux faces d’une même pièce.

C’est pourquoi, forts de notre expertise reconnue en matière de bataille du rail qui nous a conduits de la Direction de la SNCF à la Présidence de la République, puis récemment au Ministère des Transports, nous sommes venus tisser un trait d’union avec les usagers de la Gare d’Angoulême et les élus de la capitale départementale.

Ralliés à notre cause, des Conseillers Régionaux, le Président du Grand-Angoulême, un parlementaire du Nord-Charente, et la représentante du Président du Département ont pris la parole de façon convergente. Ils ont exprimé la nécessité d’un rassemblement des « naufragés de la LGV », qu’ils soient riverains subissant les nuisances sonores ou usagers des gares de Ruffec et d’Angoulême, tous habitants de La Charente, méprisée et abandonnée sur le bord des voies par la SNCF, après que LISEA lui ai fait les poches en lui soutirant plus de 40 millions d’euros !

Tous Charentais, Ruffecois et Angoumoisins, ont réaffirmé conjointement que l’axe Ruffec-Angoulême est aussi structurant que stratégique pour les 900 000 personnes qui constituent le bassin de vie de La Charente et des départements voisins, concernés par ces dessertes.

Dans ce contexte, la détermination et la pugnacité intactes des irréductibles Ruffecois * ont valeur d’exemple pour la construction unitaire d’actions à venir. En effet, nous défendons depuis 2 ans le droit à la mobilité des salariés, des dirigeants, des jeunes, des séniors, ainsi que l’intérêt des territoires ruraux et péri-urbains qui font la richesse et l’avenir de la Charente. Notre énergie est communicative et nous seront présents sur tous les fronts car il n’y a pas d’égalité sans mobilité.

De la Gare de Ruffec « centre du monde de la Charente » à celle d’Angoulême, ou bien de Paris et d’ailleurs, rassemblés, nous n’avons pas fini de crier ensemble notre célèbre gimmick : « La Bataille du Rail, aie, aie, aie ! ». 

Ismael Karroum, CL *

Retrouvez-nous sur la Page Facebook « Maintien TGV et GARE de RUFFEC – Survie du Territoire » !

Pétition en ligne « Maintien TGV et Gare de RUFFEC : survie du territoire » : accessible pour signature sur le site internet Change.org

Image