Collectif "Maintien TGV et GARE de RUFFEC - Survie du Territoire"

tgv_ruffec

Communiqué de presse du 19.06.2017

Ce ne sera qu’un  « Au Revoir »…

Nous l’avons déjà dit, Libourne et Châtellerault ont conservé leur desserte TGV, pourquoi pas Ruffec ? Les 100 000 habitants du bassin de vie du Ruffecois, au carrefour du Nord-Charente, Sud Deux-Sèvres et Sud-Vienne, considèrent ce traitement différentiel comme une réelle injustice au regard de leurs besoins largement comparables à ceux du Châtelleraudais.

En ce qui concerne le service TER, les lignes ont bougé. Le 9h20 à Ruffec, arrivée Poitiers à 10h03 pour une correspondance TGV à 10h19, arrivée Paris à 11h51 est confirmé. Cependant, si nous avons l’engagement oral de la mise en place de 4 « quai à quai » en gare de Poitiers, il nous manque toujours, à ce jour, la confirmation écrite.

Il reste donc des avancées à obtenir sur la desserte TER de la Gare de Ruffec pour des correspondances TGV en Gare de POITIERS. Elles doivent passer de 6 trains par jours à 7, avec au moins 2 TER semi-directs, s’arrêtant seulement à Saint-Saviol, Anché Voulon, et Vivonne.

Nous demandons toujours la diminution du temps d’escale en Gare de Poitiers pour diminuer la pénibilité des changements et des trajets dans leur globalité.

A ce sujet, nous rencontrons les élus du Conseil Régional en charge des infrastructures et du transport ferroviaire, mercredi 21 juin à Angoulême. L’objectif sera de travailler en anticipation sur les grilles horaires de 2018, et la création d’un véritable service TER de week-end en Gare de Ruffec.

Concernant, la desserte TGV de Ruffec, nous restons plus que jamais déterminés et combatifs, pour conserver l’avantage acquis. Depuis plus de 20 ans, le TGV fait partie du quotidien du Bassin de vie. Une perte définitive est impossible car comparable à une véritable amputation.

C’est pourquoi, nous considérons que la disparition des arrêts TGV de Ruffec à compter du 2 juillet, ne peut être qu’une suspension provisoire.

Nous exigeons toujours le rétablissement de cette desserte, pour le service d’hiver, à compter du 2 décembre 2017. Nous l’avons démontré, cette demande est techniquement faisable, économiquement rentable puisque n’engageant aucun surcoût supplémentaire, donc socialement légitime.

C’est ce que nous rappellerons le samedi 1er juillet, veille de la mise en service de la LGV, lors d’un rassemblement festif en gare de Ruffec à partir de 18h45, pour dire ensemble « au revoir » au TGV et non pas « adieu ».

Rejoignez-nous sur la Page Facebook « Maintien TGV et Gare de Ruffec – Survie du Territoire » !

Pétition en ligne « Maintien TGV et Gare de RUFFEC : survie du territoire » : accessible pour signature sur le site internet Change.org

Image