Collectif "Maintien TGV et GARE de RUFFEC - Survie du Territoire"

tgv_ruffec

Communiqué de presse du 02.04.2017

Des avancées à concrétiser et un TGV à récupérer !

Deux rencontres avec la SNCF la même semaine, c’est assez rare pour être souligné. Cela démontre d’abord la légitimité de notre combat et la crédibilité de nos propositions comme base de discussion. Ceci constitue une première étape dans la reconnaissance de la dignité et des besoins de la ruralité.

C’est le sens des échanges que nous avons eus mardi 28 mars avec Francis Freisseix (Directeur RH Poitou-Charentes et Adjoint au Directeur d'établissement de Poitiers) et de Michel Fremder (Président Trains Expo Evénements SNCF), lors de l’escale du Train de la Présidentielle en gare de Poitiers.

Ces contacts positifs se sont poursuivis mercredi 29 mars en gare d’Angoulême où nous avons rencontré Eric Redonnet (Directeur régional TGV) et Laurent Beaucaire (Directeur régional TER) durant 2h pour une réunion de travail et de négociation sur la base des propositions du Collectif TGV Gare de Ruffec. Ils n’étaient pas venus « les mains vides » la discussion s’est donc engagée dans un climat serein et constructif.

C’est dans ce contexte que des avancées ont été actées sur le cadencement TER :

- Sur les 6 correspondances TGV en gare de Poitiers, 5 se feront "quai à quai".


- 1 correspondance TER/TGV ramenée à 16' d'escale au lieu des 43' prévues initialement, soit un temps de parcours comparable au TGV direct actuel (9h21 TER Ruffec - arrivée TGV Paris 11h50 contre TGV direct actuel 9h36 Ruffec- arrivée 11h36 Paris).

En revanche, aucun bougé sur notre légitime demande du maintien des arrêts TGV existants. Nous avons donc réaffirmé avec force notre détermination à voir maintenu le TGV à Ruffec, sur la base de l'aménagement équilibré des territoires et de la cohésion sociale dont la SNCF (entreprise publique) se doit d'être un acteur de premier plan. Nous avons réactivé la proposition formulée dans le cadre du Rapport Auroux, d’un TGV s’arrêtant en gare de Poitiers pour se scinder en deux (Une partie en direction de La Rochelle, l’autre pouvant desservir Ruffec et Angoulême), et remonter sur Paris le lendemain.

En complément de ce travail de persuasion, à Paris, les représentants des usagers ont rencontré, de manière informelle, Dominique Bussereau (Président de l’Association des Départements de France, Président du Département17, Député de Charente-Maritime, ancien Ministre des Transports et fils de Cheminot) qui a assuré son soutien au maintien des arrêts TGV en gare de RUFFEC.

Autre point positif, les Directeurs SNCF nous ont donné leur accord de principe pour participer à la Table Ronde initiée par le Collectif en présence des Élus des collectivités qui ont financé la LGV. C'est une perspective intéressante qui doit nous conforter dans le maintien de la pression citoyenne sur ce dossier.

Si la mise en service de la LGV constitue « un Big Bang » au niveau des horaires et des circulations, sources d’inquiétudes pour les services de la SNCF et de la Région, les horaires d’hiver réactualisés le 2 décembre constituent « un point de mire » pour rétablir le service TGV sur Ruffec et Angoulême, sur ce qui sera alors « l’ancienne voie ».

Nous voulons évoquer ces perspectives lors de « la Table Ronde ».

Notre volonté est de continuer à avancer, pour ne pas tourner en rond.

Forts du soutien de la population, des élus locaux, des acteurs économiques et syndicaux, nous n’avons pas l’intention de faire des ronds dans l’eau !

Tous ensemble sur la voie du maintien, nous pouvons faire bouger les lignes !


 

Pétition en ligne « Maintien TGV et Gare de RUFFEC : survie du territoire » : accessible pour signature sur le site internet Change.org

Image