Collectif "Maintien TGV et Gare de Ruffec - Survie du Territoire"

 

Communiqué du Collectif à la SNCF du 07 mars 2017 - Nous persistons et nous signons !

Nous persistons dans l’affirmation du maintien des acquis en matière d’arrêts TGV et dans l’amélioration de la fréquence, de l’amplitude et de l’organisation hebdomadaire du trafic TER en Gare de Ruffec. Ce sont deux facettes complémentaires d’une nécessité de désenclavement de la population de 100 000 habitants et de l’irrigation économique, culturelle et touristique du bassin de vie du Ruffecois

Depuis deux mois notre Collectif « Maintien TGV et Gare de Ruffec : survie du territoire », s’il est déterminé, n’en est pas moins responsable et donc force de proposition. C’est dans cet esprit que nous soumettons aux dirigeants de la SNCF, et de la Région Nouvelle-Aquitaine, une solution à deux composantes : une desserte TGV direct et un cadencement TER sur les arrêts à Poitiers et à Angoulême.

Desserte TGV direct : Un arrêt TGV matin et soir dans chaque sens permettant une liaison Ruffec/ Bordeaux et Ruffec/Paris qui pourrait être organisée comme suit :

1Arrêt d’un TGV déjà programmé pour aller de Bordeaux à Paris, via Angoulême et Poitiers, en circulant sur la ligne classique d’Angoulême à Poitiers. Il en est de même pour le sens Paris/Bordeaux, via Poitiers et Angoulême.

2Associer la desserte de Ruffec à celle de Libourne : partant de Bordeaux, le TGV dessert, par la ligne classique, Libourne, Angoulême, Ruffec, Poitiers et rejoint Paris par la LGV. Il en est de même pour le sens Paris/Bordeaux, via Poitiers, Ruffec, Angoulême et Libourne.

Cadencement TER + TGV avec changement à Poitiers : Pour compléter les dessertes TGV direct, nous proposons d’améliorer les liaisons TER + TGV afin de ne pas excéder, pour le parcours de Ruffec/Paris ou Paris/Ruffec, une durée totale de 2h 20 min, en respectant les exigences suivantes :

1Augmenter les TER « semi-directs » entre Ruffec et Poitiers (seulement des arrêts à St Saviol et Vivonne) pour assurer une correspondance à Poitiers permettant de faire une économie d’environ 20 min de durée de parcours

2A Poitiers, organiser les changements bord à bord sur le même quai ou, à défaut, le changement d’un quai à un quai voisin. Réserver les voies 41 et 43 aux TER Omnibus de desserte locale, indépendants des changements avec un TGV allant sur Paris.

Ces dessertes de Ruffec pourraient donc être composées et organisées autour des points de vigilance suivants :

1 TGV direct matin et soir, 6 TER + TGV répartis dans la journée, dont une liaison tôt le matin et une tard le soir. A Poitiers, nous souhaitons que la durée de la correspondance n’excède pas 20 min

Améliorer la desserte TER et Omnibus de la Gare de Ruffec :

Augmentation de la fréquence de circulation des TER avec arrêts Ruffec

Une meilleure amplitude journalière du service TER entre Angoulême et Poitiers de 6h à 19h

Rétablir un réel service TER sur le Week-End

Ces propositions, portées par notre Collectif pluraliste qui est composé d’élus des différentes collectivités, des représentants d’usagers, d’experts ferroviaires, de citoyens engagés et de représentants syndicaux, sont le fruit d’un consensus territorial dont le souci est de maintenir les éléments constitutifs de la survie et du développement du territoire.

Nous souhaitons qu’elles constituent la base de discussion que nous appelons de tous nos vœux, dans le cadre d’une table ronde avec les deux directeurs régionaux (TGV et TER) demandée par l’ensemble des élus des collectivités Charentaises ayant financé la LGV, tous signataires du courrier adressé à la SNCF.

N’ayant pas obtenu de réponse favorable de la part de la SNCF à nos propositions, nous nous voyons contraints de mettre en œuvre un plan d’action dont la première étape sera l’appel au rassemblement de toutes et tous en Gare de Ruffec le Vendredi 10 mars à 18h30.

 

Image